2021 : By Lyah Renar

Dans le creux de « Dés-espoir » !

By 17 juin 2021 No Comments

Hello Sublime Toi,

Bienvenue dans ce nouvel épisode de la série « À coeur ouvert » !Tu l’as probablement constaté je suis absente depuis plus d’une semaine maintenant.

Je pensais pouvoir reprendre rapidement, malheureusement je suis en train de livrer une bataille physique, corporelle, émotionnelle, énergétique que jamais je n’aurais cru devoir et pouvoir mener. Mais c’est la vie. Je ne te mentirai pas cela m’agace, j’ai accusé le coup mais je vis un jour à la fois.

Voilà pourquoi toutes mes prévisions et planifications sont tombées à l’eau ! Second coup de massue. En une soirée tous mes plans ce sont écroulés.

Cependant aujourd’hui je savoure cette petite victoire : Pour la première fois depuis environ 10 jours je touche de nouveau à mon téléphone ! Pas encore mon ordi mais mon téléphone. C’est un grand pas. Un énorme pas.

J’ai ressenti cette envie de t’envoyer un message, te faire part de mon état actuel et ce que cela présage pour la suite.

Pour être honnête, je n’en sais rien. Je sais juste que là maintenant tout de suite, j’ai mal, je souffre, je suis à bout et terrifiée !

Faut que je partage cet état de tristesse qui m’envahit quand je constate que mon corps me lâche, mon énergie se fait la malle et que mes émotions sont en pagaille !

Je choisis de te donner des nouvelles sans savoir quand cela changera car pour le moment je ne sais tout simplement pas ! C’est déstabilisant, frustrant mais c’est ok !

Je suis une Lionne, une Warriors mais punaise je suis épuisée !

J’en ai marre, j’en ai assez de me sentir aussi mal, aussi faible, aussi vulnérable ! Mais paradoxalement je l’accepte. Je ne me résigne pas mais j’accepte cet état en tentant de me rassurer « Cela passera aussi ! »

Du moins je l’espère, je m’y accroche, même si je n’ai jamais autant flirté avec la mort que ces derniers semaines ( je t’en avais déjà parlé précédemment ) … voire ces derniers jours car c’est encore pire … Me sentir sur ce fil est terrifiant et me paraît injuste !

Pourtant quelque chose me maintient !

Quelque chose qui pourrait paraître insignifiant mais qui fait toute la différence. Alors que les ténèbres s’abattent sur mon corps et mon esprit tout entier, une lueur préserve ma lumière. Elle n’est pas très grande, ni très vive pour le moment mais pourtant elle suffit à préserver mon espoir dans tout ce tourment ambiant !

Cette chose c’est l’Amour !

L’Amour qui émane de chaque intention qui m’est adressée et que je ressens !

L’Amour dans chacun des messages que je prends le temps de lire, parfois même de personnes auxquelles je ne m’attendais pas !

L’Amour de ma famille présente à mes côtés, surtout celui de mes fils qui une fois de plus sont extraordinaire face à cette nouvelle épreuve.

L’Amour de leur père qui est là à chaque crise, chaque douleur, malgré la sienne essaie de me soulager.

L’Amour des mes « Ame-ies » qui m’ont de surcroît surprise avec des messages, témoignages et parfois des publications autant touchantes que motivantes. Comme celui de ma merveilleuse Amie Valérie Clairicia, si tu ne l’as pas lu il est ici : https://www.instagram.com/p/CP…

L’Amour de Dieu, des Anges, des Guides qui malgré mes coups de gueules de ces derniers jours demeurent présents à mes côtés. Ils savent que c’étaient humain et qu’il est important de ne rien prendre personnellement ! ( petit clin d’oeil aux 4 accords toltèques).

L’Amour, apaise ma peur, ma souffrance mais pour le moment ne vient pas encore à bout de la douleur, des maux dans le corps ! Comme un combat à la déloyal. Mais cet Amour dont je suis entourée même à distance me permet de croire en ce petit présage de « mieux » pour les prochains jours.

Mais alors je suis prise de panique.

Cela pourrait paraître futile alors que je suis clouée au lit. Néanmoins c’est un fait, je m’en préoccupe : qu’advient-il de mes consultations, mes programmes, d’Immersion, de Puissance 4, les personnes qui m’ont fait confiance ? Je ressens une pointe d’angoisse, j’ai la sensation de les abandonner. Or au fond de moi je sais qu’il n’en est rien ! Heureusement en les informant de tout cela, de la réalité de mon état leur confiance n’en a été que fortifiée.

Mes programmes sont là ils ne bougeront pas pour le moment tu y gardes ton accès, si tu souhaites y adhérer tu peux également le faire encore en visitant le site de l’académie : www.academy.bylyahrenar.com Et je pense qu’il y a largement de quoi faire.

Mes consultations peuvent tout simplement être reportées, mais quand ? Je n’en sais trop rien. Mais cela viendra également.

Quant à Immersion, l’aventure continue avec une phase du déclic qui a duré plus longtemps que prévu.

La pleine lune c’est la semaine prochaine , je garde espoir de pouvoir animer le Mastermind 2, même d’une façon adaptée à mon état. Pour le moment je ne peux rien prédire ni planifier.

J’ai mal d’annuler mes conférences, interventions à la radio, formations, journées d’immersion, des événements que je préparais et attendais avec tellement de joie.

Je sens une colère mêlée à de l’angoisse me prendre à la gorge !

« Tout cela passera Lyah, garde la Foi ! » me souffle ma Luna. 

La vie est-elle en train de m’amener à prendre conscience que je peux aussi réinventer ENCORE mon travail même en étant au plus bas ?

« Putain ouais bordel ! »

Ça c’est moi ! Ça c’est Lyah ! Bon ok là je suis légèrement grossière mais ça sort du coeur ! De toute façon dans la vie je le dirais !

Du coeur car pour avoir la force j’ai besoin de me raccrocher à quelque chose de concret. Et mon travail m’apporte tellement de joie et de bonheur qu’il me vient tout naturellement l’envie de me servir de ce temps et de ces enseignements pour le réinventer, l’adapter … car après tout n’est-ce pas là le grand avantage d’être sa propre cheffe ? Ce n’est pas comme si ça serait la première fois ! Il ne s’agit pas de refaire un business modèle ou autre. Non simplement de faire au jour le jour quelque chose qui m’apporte de la joie à travers mon travail.

Pourtant …Mon coeur saigne. Je suis en colère. En colère car je trouve cela injuste.

En colère car je me déplace difficilement.

En colère car j’ai même du mal à écrire ce message. J’en suis au 5e jour depuis que je l’ai commencé. Car les douleurs à la main deviennent parfois trop intenses pour continuer, de même que celle à la tête et aux yeux.

En colère d’être dans cette situation.

En colère car hier je devais prendre l’avion. M’envoler pour la Martinique où je devais animer des conférences, formations, ateliers sur ce qui me passionnent. Mais surtout profiter d’un bol d’air frais de ressourcement.

En colère contre Dieu, contre l’Univers, car je ne comprends pas ce qu’il m’arrive.

En colère contre ceux qui me disent « Courage ça va passer. Ne désespère pas, ne parle pas comme cela. Applique ce que tu transmets et ça ira. »

Et là j’ai simplement envie de crier « Foutez-moi la paix, j’ai juste besoin de me plaindre quelques minutes, quelques heures, quelques jours.

Je n’ai pas besoin qu’on minimise ma peine ou qu’on me dise que je suis forte. Je le sais. J’ai juste besoin de mettre des mots sur ce que je ressens. Besoin d’exprimer librement ce qu’il se passe en moi à cet instant ! J’aurais le temps de redevenir résiliente, optimiste … pour le moment je veux juste être vraie en prenant le temps d’honorer la pessimiste, la tristesse en moi ! » Mais je sais que cela part d’un bon sentiment, probablement d’une inquiétude de me perdre. Alors je garde le silence, je pleurs, j’explose en sanglots et j’écris. Je le dis parfois.

En colère car ce que je désire là plus que tout c’est de pouvoir aller me balader librement, manger au bord de la mer, rire avec mes amis, juste profiter.

En colère car j’aimerais me lever et dire à toutes les personnes qui se laissent aller et cherchent tous les prétextes possibles pour ne pas vivre, oser, se réaliser :

« Allez les gars réveillez-vous bordel ! Vous avez la santé, vous pouvez bouger, vous lever, alors qu’est ce que vous attendez ? »

Car « handicapée » par ces douleurs lancinantes et parfois violentes je prends encore davantage conscience de la richesse que c’est de pouvoir bouger, parler, respirer, manger sans contraintes. Sans avoir besoin d’assistance. C’est privé de tout cela que je me rends compte à quel point ce que je prenais pour acquis malgré moi était déjà une pure bénédiction, une pure richesse.

Tout comme le fait de perdre la mémoire m’avait fait prendre conscience de la richesse que constitue nos souvenirs, notre histoire, notre identité.

Mais alors qu’est ce que je choisis face à ce tourment, cette colère et ce sentiment d’impuissance ? Beaucoup de personnes m’ont écrit pour me demander comment elles pourraient m’aider !

Une fois de plus je prête à ma plume l’écho de ma voix, de mon âme et en toute simplicité, le coeur sur la main, je désire te transmettre cela :

« Ne pleure pas sur mon sort s’il te plaît ! Ça ne sert à rien et surtout ça ne m’aidera pas ! Au contraire VIS pleinement et fais moi une dédicace de cela ! Ça sera beaucoup plus efficace. »

J’aimerais voir vos photos, vos témoignages de vie, D’EN-VIE ! tu as compris le jeu de mots ?

Si tu es sur insta ou Facebook identifie-moi si tu le souhaites @lyah_renar et mets le hashtag : #jesuisenvie ! Ce n’est aucunement une obligation. C’est une idée que j’ai eu à l’instant en t’écrivant. C’est comme une invitation à me faire voyager d’une autre façon le temps de ma convalescence.

Si tu as fais au moins un programme avec moi c’est le moment de mettre les choses qui t’ont marqué le plus en pratique et d’en témoigner ! Voilà comment tu pourrais m’aider ! En t’autorisant à VIVRE PLEINEMENT ! Si tu as ENVIE c’est que tu es EN VIE, alors jouis pleinement de la Vie !

Faire partie de cet égrégore d’Amour et d’EN-VIE est le plus beau cadeau que la vie et toi-même pouvez m’offrir à cet instant.

Il m’aura fallu 5 jours pour écrire ce message et je remarque également à quel point mes émotions ont évolué tout le long. Cette colère virulente ( très virulente) du début a osé s’exprimer, je l’ai écoutée et honorée et déjà je me sens un peu mieux. La vie me ramène à cet essentiel oser parler vrai, vivre vrai, penser vrai ! Car lorsque tout semble te quitter il n’y a que cela qui compte ! Les faux-semblants deviennent encore plus insignifiants. Car allongée dans ce lit une question se répète à moi chaque jour : Qu’est-ce qui est important à cet instant ?

Aujourd’hui 17 juin ce qui est vraiment important est d’exprimer ma vérité du jour, donner quelques nouvelles en prenant le temps.

Je conclurai en te disant Merci pour tous tes messages, tes intentions et ton soutien. Je reviendrai probablement demain. En attendant j’attends de découvrir tes photos et tes partages si le coeur t’en dit !

Avec tout mon Amour !

Sublimement

Lyah

PS : J’ai été émue de voir les #repost de mes publications de ma fidèle et extraordinaire driveuse Aude Defi. Comme si elle avait lu dans mes pensées une fois de plus. Car ce qu’elle a fait reflète l’état d’esprit de mon invitation #jesuisenvie ! 🤩😍
PS 2 : Chasser le naturel il revient au galop, en écrivant le titre de cette inspiration, j’ai réalisé le jeu quand le désespoir devient les dés de l’espoir ! #résilience
Lyah

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Leave a Reply