2021 : By Lyah Renar

Phase 3 : Ode à la pénétration …

By 28 avril 2021 No Comments

Ce matin j’ai choisi d’aborder avec toi la phase 3 de la Sublimation. Celle que j’appelle la Bascule. Pourtant, les mots s’embrouillent dans ma tête. Tellement de choses se sont déroulés ces derniers jours. Que j’ai l’impression de vouloir tout dire à la fois. Je me calme, je respire, je m’écoute. Je suis guidée vers l’inspiration que j’ai écrite il y a quelques jours, dont je t’ai parlé dans l’un de mes précédents posts. de cette saga. Je la lis et découvre la profondeur de mes mots, de mon âme. Voilà c’est donc ça : Le déclic et l’engagement se sont manifestés et je me rends compte que la bascule avait déjà lieu. Quand je te disais que la temporalité pouvait parfois ne pas être linéaire. Tout prend un sens !
Mais pour le moment je décide simplement de partager avec toi cette inspiration haute en couleurs, piquante et tellement jouissive ! Ne te fie aux apparences, n’en tire pas des conclusions actives sur l’interprétation. Nous arrivons demain à la dernière phase de Sublimation tu en sauras davantage.

Nous sommes le Samedi 24 Avril 2021.  Je me suis réveillée doucement, à mon rythme.

J’avais prévu d’aller sur le marché pour prendre de quoi me faire une autre monodiète de soupe pour la semaine, néanmoins mon énergie avait réellement besoin de lenteur, de douceur … bref beaucoup d’énergie Yin. Du repos.
J’ai eu des idées de créations, en lien avec le Human Design, le Self-Love… J’ai tout noté, puis j’ai posé l’intention que ce week-end je me consacre à la création en générale. Je n’avais pas prévu d’atelier, car je savais que j’aurais besoin de me recentrer. Me ressourcer seule après ces 10 jours intenses avec mes enfants. Ces instants de solitude sont vitaux pour moi. Je me suis donc laissée inspirer par mon centre vital. J’y ai posé ma conscience, j’ai souri intérieurement pour activer doucement mon énergie. Puis j’ai rigolé naturellement, ressentant toute ces vibrations remonter depuis mon périnée vers mon chaudron sacrée, faisant bouger mes humeurs (liquides corporelles) et surtout frétiller ma kundalini ( énergie sexuelle).

Est ce que tu sais à quel point le rire est magique ?

Qu’il a le pouvoir de nous apporter davantage d’équilibre dans nos énergies, surtout l’énergie vitale. Qu’il active surtout la puissance de l’énergie de l’Amour, de la Joie, du Plaisir ? J’ai pensé à en faire une vidéo d’ailleurs dans Jouir. C’est magique, c’est accessible, c’est disponible. Alors j’ai rigolé, sans même réfléchir. Presqu’instantanément, j’ai ressenti le besoin de me toucher. La chaleur dans mon corps était intense, palpable. J’ai repensé à ces révélations de ces derniers jours, en lien avec la beauté, la sensualité. J’ai alors pris une douche très sensuelle, pendant laquelle je prenais le temps de m’apporter l’Amour, la douceur dont mon corps, mon être, dont MOI J’avais besoin. Hummmm, elle était chaude et pleine d’émotions.
Plus l’eau coulait et mieux je me sentais. Cette eau limpide nettoyait également mon corps des cuirasses sublimer ces derniers jours. J’ai attrapé ma serviette, j’ai pris le temps de m’essuyer devant le miroir. À chaque centimètre asséché par la serviette, je contemplais les courbes de mon corps se dévoiler… Je suis belle et sensuelle et j’ai pris le temps de le danser… de me séduire, de rigoler avec moi-même. Je me suis enlacée quand un frisson m’a parcouru de façon vive et furtive. Je me pince les lèvres. Je joue avec mes cheveux.

Je me séduis, quand il se présente dans mon esprit.

Lui cet homme que je sens proche de mes énergies. Je ne vois pas son visage, mais ces dernières semaines il revient souvent. C’est étrange comme sensation. Un peu comme s’il faisait déjà partie de ma vie, que nous étions ensemble, heureux et que nous partagions des moments intenses, pas uniquement sexuellement. Parfois je nous vois jouant dans le jardin tous les deux ou avec les enfants. D’autres fois, nous sommes sur le canapé, en train de mettre en place un nouveau projet qui semble nous exciter, nous motiver chacun. D’autres fois, nous sommes juste enlacés dans des plaids devant la tv. D’autres fois nous cuisinons ensemble en chantant, en se taquinant. Et puis à d’autres moments, valises, voitures « chargées » nous partons à l’aventure en amoureux ou en famille avec nos enfants. Des ambiances fluides, limpides, tellement inspirantes. Surtout la fois, où j’ai imaginé que je montais sur scène, lui était dans les coulisses et me faisait un signe comme pour me montrer qu’il est là et que je vais assurer. À la fin de ma conférence, il m’offrait un bouquet de rose avec le nombre exact de conférences que j’ai réalisé. Une rose pour une avancée me disait-il. D’autre fois c’est moi qui le motivait, le soutenait pour son projet en immobilier, du moins je crois. Il venait de signer un nouveau partenariat et nous célébrions cette victoire ensemble. À chacune de ces visions c’est intense, c’est réel et vraiment spontané. Je ne cherche pas les images viennent d’elles-même et chaque fois je le sais… Ce ne sont pas que des scénarios tirés de mon imagination. Car mon coeur et ma yoni vibrent en harmonie.

Aujourd’hui justement il est là et c’est une vision assez particulière qui viens à moi.

Attention je vais employer un gros mot. Dans cette vision, il est question de pénétration. J’ai l’impression d’être dans deux espaces temps. Je suis seule chez moi, je me dirige dans ma chambre. Et à la fois j’ai une fois de plus ces visions si réalistes de lui en train de me faire la cours… il veut me faire l’amour et moi aussi. Les choses se font dans une danse naturelle, fougueuse et passionnée. Cette « réalité-imagée » m’excite. Titille ma kundalini. Je me touche et commence progressivement à me masturber. Sauf que spontanément ce que je n’avais pas fait depuis longtemps, je me doigte… Je prends le temps de me pénétrer. Je m’y autorise. Je me reçois. Puis je ressens le désir d’y aller avec quelque chose de plus « masculin ». J’attrape l’un de mes sextoys. Celui qui a la forme d’une verge, d’un pénis. Sans réfléchir, je prends conscience que cela faisait longtemps que je ne m’en étais pas servi. Je suis debout, contre le mur. Je prends le temps de me faire l’Amour. Je souris, mon corps se tends. Je sens ce liquide doux et visqueux se libérer de ma yoni. Je mouille, j’accueille le consentement de ma Yoni pour aller plus loin. Une pénétration consentie, presque magique, qui laisse s’exprimer un AAAAAAhhhh du plus profond de mon corps. Que c’est bon.

C’est alors que me viens cette inspiration « Ode à la Pénétration ».

Des idées, des bout de phrases, se succèdent. Je les accueille, mais ce n’est pas encore le moment de les noter, de leur donner vie. Je me fais jouir langoureusement, consciemment en prenant soin de sublimer cette explosion d’énergie sexuelle montante. Je la fait redescendre, circuler, alimenter toutes les cellules de mon corps. Je gémis, je laisse s’exprimer cette jouissance incroyable que je n’avais pas vécu ainsi depuis un moment. Mes jambes tremblent. Je tiens à peine debout. Je souris, satisfaite de cette escapade orgasmique impromptue. J’accueille toutes les émotions et sensations qui en émanent.

Hummm la pénétration.

Je répète ce mot encore et encore. J’en rigole. Il m’inspire et c’est sur lui que j’ai envie d’écrire, de parler ce matin. Pourquoi ? parce que ce que je viens de vivre est très révélateur. Depuis quelques jours le mot pénétration, ne cessait de revenir. J’attrape mon ordinateur et décide de t’écrire cette inspiration en laissant simplement mes doigts glisser sur mon clavier. Puis je me souviens que mercredi soir déjà il me semble que j’avais écrit à ce sujet. À ce mot, je prends mon téléphone recherche dans mon encyclopédie personnelle et retrouve tout de suite la note, vu qu’elle est récente. Je ne me souvenais pas de son contenu, mais elle est parfaite pour illustrer mon propos. La voilà :

A Coeur ouvert !

Ce qui m’énerve profondément et dans quoi je ne me reconnais pas : Les extrêmes ! Ok la pénétration n’est pas automatique mais bon faut quand même pas faire les prudes qui font comme si elles n’aiment pas ça ! ( pour celles qui sont concernées. ) J’aime le tantrisme, j’aime la douceur, la sensualité, l‘erotisme, le romantisme. Il y autre chose au-delà de la pénétration, que j’ai appris à savourer, à goûter à revisiter c’est ok. Mais je ne vais pas pour autant renoncer à mon désir de pénétration. J’aime être pénétré que ce soit avec des doigts, une langue, un pénis. J’aime la pénétration avec moi-même, mais aussi avec un sextoy et davantage avec un Homme.

Tellement vrai et tellement puissant cette inspiration.

Car justement une fois de plus, je ne m’étais pas rendu compte à quel point inconsciemment certaines communication sur la « sexualité dite sacrée » pouvait culpabiliser certaines femmes et des hommes concernant la pénétration et toutes autres pratiques sexuelles. Et sans m’en rendre je pouvais moi aussi une fois de plus me censurer de parler de certains sujets par rapport à cela. Mais rappelle-toi, le #zerobullshit commence par moi. J’aime la douceur, mais aussi la bestialité. J’aime le slow sex, mais j’aime aussi le sexe intense pénétrant, passionnant, fougueux insolite. Et je ne serais pas ni vraie, ni spirituelle si je te faisais croire le contraire.

Cette inspiration te permet encore une fois de faire une Immersion dans mon monde, dans un processus de Sublimation.

Elle me permet de te transmettre une fois de plus ce qu’est pour moi la vraie spiritualité : être soi tout simplement. Exprimer et honorer cette alchimie intérieure du Désir-Plaisir. Celle-la même qui me permet d’alimenter la Jouissance dans ma vie.

C’était cela le début du point de bascule qui a conduit à l’Apogée, la sublimation finale dont je te parlerai demain. Car ce n’est pas qu’une histoire de sexe, ni d’extrême. C’est bien plus profond que cela. Mais cette inspiration m’a bouger dans mon fort intérieur et a été le point de départ d’une véritable prise de conscience sur ce que j’étais réellement en train de sublimer. Tout part d’en bas n’est-ce pas ! Je n’en étais pas consciente au moment d’écrire ces mots… mais aujourd’hui c’est clair. Ce fut la bascule qui m’a amené à cette apogée que je vis en ce moment.

Je t’invite à te laisser inspirer par ce partage, sois simplement attentive / attentif à tes ressentis, tes pensées. As-tu identifier un point de bascule en ce moment dans ta vie ? Bien entendu tu peux les partager avec moi en commentaires.

Quand à moi, je te retrouve demain pour le bouquet final de cette saga.

En attendant, je te souhaite une très belle journée ou soirée selon le moment où tu me liras.

Avec beaucoup d’Amour.
Sublimement.

Lyah

PS : Il reste 4 jours uniquement pour rejoindre la famille Moon ou All Inclusive de mon membership Immersion. C’est la partie intensive où nous vivrons au moins 6 mois de Sublimation profonde, dans un parcours Puissance 4. Alors clique dès maintenant sur le lien  et fais ton choix  : https://amnevieacademy.podia.com/immersion
Lyah

Lyah

Après avoir totalement perdu la mémoire en 2013, j'ai appris à me connaître vraiment et pris le temps de me demander ce que je souhaite faire de ma vie. Aujourd'hui je vis au rythme de mes rêves, des messages de mon corps, mes intuitions et mes passions. La vie m'a offert une seconde chance, je la remercie en vivant pleinement chaque instant et en accueillant tout ce qu'elle m'offre pour évoluer.

Leave a Reply